"Vive la France !" : François Morel répond (sans le nommer) à Eric Zemmour après ses propos face à Hapsatou Sy

Politique

par Nouvel Ordre Mondial 14 Vues comments

Les propos d'Eric Zemmour à l'encontre de la chroniqueuse Hapsatou Sy au cours d'un débat sur l'origine des prénoms portés en France dans l'émission "Les Terriens du dimanche" du 16 septembre sur C8 ont créé la polémique.

Sur France Inter vendredi 21 septembre, François Morel consacre son billet d'humeur à une réponse indirecte au polémiste. Aucun commentaire mais l'énumération d'une soixantaine de noms de personnalités, du trompettiste et pianiste Ibrahim Maalouf au basketteur Tony Parker en passant par le peintre et graveur Pablo Picasso, le footballeur Zinedine Zidane, l'acteur et humoriste Omar Sy, la chanteuse Jane Birkin, ou encore le philosophe Vladimir Jankélévitch, pour finir sur Hapsatou Sy et un vibrant "Vive la France, vive la France !" sur La Marseillaise réinterprétée par le guitariste de jazz manouche Django Reinhardt.

"Votre prénom est une insulte à la France", avait lancé l'essayiste à la chroniqueuse des "Terriens du dimanche" dans une séquence de l'émission coupée au montage mais qu'Hapsatou Sy a diffusée elle-même sur son compte Instagram mardi dernier pour dénoncer le comportement de l'essayiste sur le plateau. "Éprouvée par l'incident qui m'oppose à Eric Zemmour, j'ai décidé de diffuser moi-même quelques images quels que soient les risques. En préambule, il insulte mes parents qui font honte à la France, je fais honte à la France... puis nous filmons cette scène surréaliste", avait commenté Hapsatou Sy sur le réseau social.

Depuis, des voix s'élèvent. Invité sur franceinfo vendredi, le secrétaire d'État au Numérique Mounir Mahjoubi a estimé qu'Eric Zemmour était  "dans sa caricature personnelle" et que ce qui n'était "pas normal c'est que dans la République il n'y ait pas plus de prénoms nouveaux".  "Je suis très heureux que ce monsieur puisse se ridiculiser en exprimant ses positions", a-t-il ironisé, tandis que la pétition lancée par Hapsatou Sy pour "interdire de médias" Eric Zemmour avait déjà recueilli plus de 36 000 signatures vendredi matin.


Commentaires