Vidéo surveillance 2.0: serons-nous bientôt tous des "persons of interest"?

Désordre mondial

par Nouvel Ordre Mondial 56 Vues comments

Vidéo surveillance 2.0: serons-nous bientôt tous des "persons of interest"? Nouvel Ordre Mondial, Nouvel Ordre Mondial Actualit, Nouvel Ordre Mondial illuminati

Mais à l’
Le but de l’étude est de voir comment ils pourraient envoyer leurs vidéos vers un ordinateur central qui pourra associer tout ce réseau de caméra hétéroclites.

Un pas supplémentaire est posé par la capacité de ce système à rechercher quelqu’un sans nécessiter de critères particuliers comme un sac à dos ou une démarche trop rapide. Ce que fait aujourd’hui un opérateur humain qui analyse des caméras au cas par cas..

Cette fois, la recherche s’effectuerait avec l’aide du big data, des bases de données, de la

Pas que du négatif?

A part la surveillance et l’espionnage d’un individu, cette technique aurait aussi des bons côtés, comme la capacité de gérer des robots pour intervenir après un accident nucléaire, ou une catastrophe naturelle.

Ce système permettrait aussi aux agents de sécurité de mieux choisir les personnes à contrôler. Ce qui, paradoxalement mettrait fin au contrôle pour " délit de sale gueule"

On retiendra encore cette phrase philosophique de Kilian Weinderger, professeur en science informatique et membre de l’équipe de Cornell:& "Quand vous faites coopérer des robots, vous pouvez faire des tas de choses". Méditons là-dessus tout en analysant la justesse du dicton qui veut que "Les gens honnêtes n’ont rien à cacher".

Source: rtbf.be

Note: "Les gens honnêtes n’ont rien à cacher" est un prétexte pour restreindre les libertés individuelles en supprimant le droit à la vie privée. Si c'est vraiment le cas, si les gens honnêtes n'ont rien à cacher,& qu'on surveille les hommes politique alors, qu'on les écoutes, qu'on les filmes, qu'on lise leur mails privés, et qu'on mette tout ça sur internet... ah ben non, j'suis bête, Assange l'a fait et la CIA veut sa peau maintenant. Ben oui, le gouvernement a le droit de surveiller la population, mais si jamais on inverse les rôles, ça devient du terrorisme.

Source : le6emetiroir.blogspot.com


Commentaires