Tuerie en Nouvelle-Zélande: deux mosquées ciblées, un suspect arrêté

Asie

par Nouvel Ordre Mondial 3 Vues comments

Une tuerie touchant deux mosquées a forcé la police à boucler un important périmètre à Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

« Une situation grave et mouvante est en cours à Christchurch, avec un tireur actif », a déclaré la police dans un communiqué. « La police répond au maximum de sa capacité pour affronter la situation, mais les risques restent extrêmement élevés ».

Le commissaire de la police néo-zélandaise Mike Bush parle d'un événement «très sérieux et très tragique» et a confirmé dans une vidéo publiée sur Facebook qu'il y avait plusieurs morts et qu'un suspect a été arrêté et ne sait pas s'il y a d'autres tireurs. Il a demandé aux fidèles d'éviter les mosquées « partout en Nouvelle-Zélande ».

Lors d'une allocution télévisée, la première ministre Jacinda Ardern a déclaré qu'elle n'excluait également pas qu'il y ait plusieurs auteurs.

La police ne peut également pas confirmer s'il y a des fusillades dans d'autres lieux du pays.

La presse néo-zélandaise fait état de multiples victimes dans une mosquée, ajoutant qu'une autre avait été évacuée. Des témoins ont signalé avoir vu au moins deux tireurs.

Un message du Canterbury District Health Board invite le public à éviter l'hôpital Christchurch, sauf en cas d'urgence. Le personnel et les patients présents sont confinés dans l'établissement. Selon le New Zealand Herald, une troisième fusillade serait en cours près de l'hôpital.

Le commissaire Mike Bush a déclaré que toutes les écoles de la ville avaient été bouclées en réponse à un « grave incident impliquant des armes à feu toujours en cours ».

« La police appelle tous ceux qui sont présents dans le centre de Christchurch à ne pas sortir et de signaler tout comportement suspect ».

Un témoin a raconté à Radio New Zealand qu'il avait entendu des coups de feu et vu quatre personnes gisant au sol, « avec du sang partout ».

L'un des tireurs se serait filmé pendant qu'il tirait sur des gens. Il aurait aussi rédigé un manifeste sur ses intentions, selon le New Zealand Herald. Le journal cite aussi un jeune témoin qui aurait entendu de nombreux coups de feu.

Aucun bilan officiel n'était disponible. Mais selon le New Zealand Herald, au moins une personne a été tuée. Les fusillades sont arrivées un vendredi, jour où de nombreux musulmans se rendent dans les mosquées pour prier.

La police demande aux citoyens de Christchurch d'éviter de sortir de leurs domiciles.

Selon le quotidien anglais The Guardian, les policiers ont retrouvé un véhicule piégé non loin de la mosquée.

- Avec l'Agence France-Presse


Commentaires