TEMOIGNAGE FRANCE 3. "Il a crié 'Je vais vous planter !'" : le policier qui a utilisé son Taser contre Khamzat Azimov raconte leur face-à-face

Faits divers France

par Nouvel Ordre Mondial 6 Vues comments

TEMOIGNAGE FRANCE 3. "Il a crié 'Je vais vous planter !'" : le policier qui a utilisé son Taser contre Khamzat Azimov raconte leur face-à-face Nouvel Ordre Mondial, Nouvel Ordre Mondial Actualit, Nouvel Ordre Mondial illuminati

C'est lui qui a tiré le premier sur Khamzat Azimov avec son Taser. François, 41 ans, est gardien de la paix à Paris et délégué syndical Alliance. Samedi 12 mai, il intervient avec deux collègues dans le quartier de l'Opéra, après avoir été appelé pour une agression au couteau. 

En arrivant sur place, ils se retrouvent face à face avec un homme, couteau à la main, qui se dirige droit sur eux, menaçant. "Au départ il est de dos, puis à un moment donné il se retourne, il nous voit et là il marche vers nous en criant : 'Je vais vous planter, je vais vous planter'", se remémore le policier.

Puis le terroriste se fait plus pressant. Il provoque les gardiens de la paix : "Tire, tire !" François, la main sur son Taser, dégaine et tire à deux reprises pour tenter d'immobiliser l'homme. Mais rien n'y fait, Khamzat Azimov poursuit sa trajectoire. C'est son collègue Quentin, 29 ans, qui tirera finalement deux coups de feu pour neutraliser l'assaillant. "Il a emporté mon collègue au sol, l'individu était sur mon collègue", relate François. Le terroriste se relève encore, mais finit par s'écrouler quelques minutes plus tard. "J'ai rassuré [mon collègue], je lui ai dit 'Tu n'avais pas le choix, il fallait le faire.'"

Aujourd'hui, leurs collègues espèrent que les trois membres de cette équipe de police secours vont être promus au grade de brigadier et qu'ils seront décorés de l'ordre national du Mérite. Tous les trois doivent rencontrer un médecin pour savoir combien de temps ils seront en arrêt de travail. Mais François, lui, espère retourner vite sur le terrain. 

Le JT

Les autres sujets du JT


Commentaires