Taxes sur les carburants : Yannick Jadot veut que l'Etat "redonne 13 milliards au transport, à la mobilité, aux automobilistes"

Politique

par Nouvel Ordre Mondial 17 Vues comments

Yannick Jadot, tête de liste EELV aux européennes, invité le 12 octobre 2018 de franceinfo.
Yannick Jadot, tête de liste EELV aux européennes, invité le 12 octobre 2018 de franceinfo. (RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

L'argent collecté via les taxes sur le carburant "doit retourner vers les citoyens, les automobilistes pour leur permettre d'avoir des transports moins chers ou de changer de voitures", a estimé le député européen écologiste Yannick Jadot, invité vendredi 12 octobre de franceinfo.

En 2017, "six milliards d'euros" ont été collectés dans le cadre du "rattrapage diesel-essence", a-t-il expliqué. En 2018, ce sera "dix milliards d'euros" et en 2019, "treize milliards d'euros", a comptabilisé Yannick Jadot, tête de liste Europe-Ecologie-Les Verts aux élections européennes de mai 2019"Je demande au gouvernement de redonner ces 13 milliards au transport, à la mobilité, aux automobilistes", a-t-il lancé. "Les écologistes assument que le carbone, parce qu'il participe du dérèglement climatique, doit être davantage taxé. C'est ce gouvernement qui n'assume pas (…) Ce que fait Édouard Philippe, c'est de prendre l'argent des automobilistes pour renflouer les caisses liées à la baisse de l'ISF", a-t-il dénoncé.

EELV présente une liste aux européennes, sans les offres de services proposées par le mouvement Génération.s, créé par Benoît Hamon. "Mon sujet, c'est l'Europe, pas de recomposer la gauche du XXe siècle, a justifié Yannick Jadot. Je veux offrir un avenir à notre jeunesse."

Par ailleurs, interrogé sur les cas, en France, d'enfants nés sans bras ou sans main, l'eurodéputé a reproché à l'État de ne pas intervenir. "Ce gouvernement, avec Mme Buzyn [ministre des Solidarités et de la Santé], ne dit rien sur cette affaire des bébés sans bras", a-t-il déclaré. Pour Yannick Jadot, "c'est un scandale sanitaire à partir du moment où vous avez une telle concentration de naissances avec des bébés sans bras. C'est un scandale parce que cela touche les pesticides". Le député européen a également accusé le gouvernement et le président de la région Auvergne Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez de "supprimer les subventions aux associations" qui tiennent les registres des malformations, permettant de recenser ces naissances.

Appelé à réagir aux attaques de militants végans qui s'attaquent aux boucheries, Yannick Jadot a estimé qu'il s'agit "essentiellement de crétins qui sont en train de remettre en cause le combat ô combien légitime et important contre la souffrance animale". 

"Je les condamne sans ambiguïté", a ajouté l'eurodéputé écologiste.

Regardez l'intégralité de l'entretien de Yannick Jadot sur franceinfo le 12 octobre 2018.


Commentaires