Selon Washington, Pyongyang n'était «pas prêt» pour la rencontre reportée

Asie

par Nouvel Ordre Mondial 5 Vues comments

Le chef de la diplomatie américaine devait rencontrer jeudi à New York Kim Yong Chol, l'un des plus hauts dirigeants nord-coréens, afin de poursuivre les négociations sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Mais le rendez-vous a été reporté dans la nuit de mardi à mercredi, en pleine soirée électorale américaine, sans qu'aucune raison ne soit avancée.  

« La Corée du Nord a dit qu'elle avait besoin d'ajourner » la rencontre, a déclaré à des journalistes Mme Haley depuis le siège des Nations unies. « Je ne crois pas qu'il y avait un problème majeur quelconque ».  

« Ils l'ont ajournée, car ils n'étaient pas prêts », a poursuivi celle qui quittera à la fin de l'année ses fonctions à l'ONU. « Nous continuons à nous tenir prêts à discuter ».

Interrogé la veille lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche, Donald Trump n'avait pas davantage expliqué les motifs de ce report.

« Nous la ferons un autre jour. Mais nous sommes très heureux de comment les choses se passent avec la Corée du Nord », avait-il assuré.  

Mike Pompeo devait profiter de ce nouveau rendez-vous pour tenter d'arracher des progrès concrets dans le dossier épineux du désarmement nucléaire et préparer un nouveau sommet Trump-Kim.

Ce second tête-à-tête, après le premier, historique, en juin à Singapour, aura lieu « en début d'année prochaine », a promis le président américain.


Commentaires