Royaume-Uni: Il l'a filmée en douce: «Je continuerai de te détruire»

Faits Divers NOM

par Nouvel Ordre Mondial 18 Vues comments

Royaume-Uni: Il l'a filmée en douce: «Je continuerai de te détruire» Nouvel Ordre Mondial, Nouvel Ordre Mondial Actualit, Nouvel Ordre Mondial illuminati

La mort d'une jeune femme de 24 ans occupe actuellement un tribunal de Westminster. En juin 2017, Damilya Jossipalenya a mis fin à ses jours en sautant d'une fenêtre de son appartement situé à 25 mètres de haut. Son petit ami Alessio Bianchi, 26 ans, a été condamné en avril dernier à 12 semaines de prison avec sursis pour avoir agressé la jeune femme et diffusé des images intimes à caractère sexuel. L'Italien pourrait cependant ne pas s'en tirer à si bon compte: le coroner cherche désormais à réunir suffisamment d'éléments pour inculper le jeune homme d'homicide involontaire, rapporte le «Daily Mail».

«Nous cherchons à savoir s'il y a eu des violences conjugales qui auraient pu détériorer l'état mental de la victime à tel point qu'elle commette un suicide», a déclaré la détective sergente Emma Kirby, de la Metropolitan Police. Damilya et Alessio avaient fait connaissance à l'université et vivaient une histoire d'amour mouvementée depuis deux ans. Le soir du 1er juin 2017, le couple s'est disputé en rentrant d'une soirée. Le jeune homme a chassé sa copine de son appartement avant de la jeter dans une fontaine à l'extérieur. Alessio a assuré aux enquêteurs que les hématomes découverts sur le corps de la victime avaient été causés par ses tentatives de l'empêcher de se suicider, le 2 juin.

«Je suis encore sous le choc et je me sens brisée»

Le lendemain cependant, Damilya a mis fin à ses jours. Une semaine auparavant, elle avait reçu via WhatsApp une vidéo la montrant en train de faire une fellation à Alessio dans une cabine téléphonique du nord de Londres. Selon le procureur, un message accompagnait ces images: «Je vais continuer de te détruire.» En fouillant dans le téléphone de l'Italien, la police a retrouvé des messages WhatsApp dans lesquels il demandait à un ami d'envoyer la fameuse vidéo à Damilya. Alessio menaçait sa compagne d'envoyer ces images à ses proches et sa famille.

La jeune femme avait dénoncé ce «revenge porn» aux autorités. «Je pense qu'il fait cela pour se venger après notre dispute. Je suis encore sous le choc et je me sens brisée», avait-elle confié. La victime avait ajouté avoir été violentée par son petit ami: «Il l'a attrapée par la gorge, l'a frappée quatre ou cinq fois et lui a craché dessus», décrit le rapport de police. Malgré cela, la victime avait poursuivi sa relation avec Alessio. L'assistante du coroner a reporté l'audience en attendant que l'enquête soit totalement bouclée.

(joc)


Commentaires