Rhône. Fillettes décédées dans une caserne de gendarmes : la mère déférée

Rhône. Fillettes décédées dans une caserne de gendarmes : la mère déférée

Dernières news

par Nouvel Ordre Mondial 20 Vues comments

(Photo AFP)
(Photo AFP)
Dimanche, deux fillettes ont été retrouvées morts dans une chambre d’une caserne de gendarmerie à Limonest (près de Lyon). En état de choc, la mère avait été placée en garde à vue lundi soir. Elle a été déférée devant un juge ce mercredi soir en vue d’une possible mise en examen. Une information judiciaire a été ouverte pour « assassinats ».« Au cours de ses sept auditions, elle a fourni des explications évolutives et contradictoires, notamment au regard des témoignages de son frère et de sa belle-sœur, qui lui ont rendu visite le week-end de la découverte des corps », a confié une source proche de l’enquête au Parisien. Ces témoignages indiquent que la mère les a dissuadés de venir prétendant que les filles étaient malades. Selon des proches, la mère des fillettes âgées de 3 à 5 ans est « bipolaire et instable ». Elle n’aurait pas supporté sa séparation avec son compagnon, le père de fillettes. Ce dernier, gendarme à Limonest, était absent au moment du drame. Face aux enquêteurs, elle continue toutefois de nier.Les secours avaient été alertés dimanche à 17 h 20 pour deux fillettes, nées en 2012 et 2014, en arrêt cardiaque. Elles n’avaient pu être réanimées et les décès ont été constatés sur place. Selon les premiers témoignages, c’est leur mère qui les aurait retrouvées inanimées dans leurs lits, où elles étaient allées se reposer.Les autopsies réalisées lundi après-midi n’avaient pas permis de déterminer les causes de la mort des deux enfants, mais des analyses toxicologiques sont en cours.

Commentaires