Projet de loi finances 2019 : des budgets plus importants pour les ministères de la Défense, de l'Education ou encore de la Justice

Politique

par Nouvel Ordre Mondial 36 Vues comments

Le gouvernement a communiqué aux ministères leurs lettres de cadrage budgétaire pour l'année 2019. 

Le budget se réduit. Dans son projet de loi finances pour 2019, le gouvernement s'apprête à tailler dans les dépenses de certains ministères. Le gouvernement s'est en effet engagé à une cure d'amaigrissement des dépenses publiques et vient de communiquer aux ministères leurs lettres de cadrage budgétaire pour l'année 2019.  

Parmi les ministères gagnants, on retrouve celui de la Défense qui percevra 35,9 milliards d'euros en 2019 contre 34,2 en 2018, soit 1,7 milliard de plus. Autre ministère gagnant, celui de l'Éducation qui touchera en 2019, 52,23 milliards d'euros soit 750 millions de plus qu'en 2018. De son côté le ministère de la Recherche et de l'enseignement supérieur recevra 500 millions d'euros de plus qu'en 2018, pour atteindre 27,9 milliards. À noter également, celui de la Solidarité, de l'insertion et de l'égalité des chances qui touchera 20,7 milliards d'euros contre 19,4 en 2018 soit 1,3 milliard de plus. Ou encore celui de la Justice qui bénéficiera d'une hausse de 310 000 euros en 2019 pour atteindre 7,3 milliards d'euros.  

Parmi les ministères perdants, celui de la Cohésion des territoires. Il se déleste de 1,16 milliard d'euros en 2019 et percevra donc un peu plus de 16 milliards d'euros au lieu des 17,22 de 2018. Autre ministère lésé, celui des Relations avec les collectivités territoriales : 3,43 en 2019 contre 3,66 en 2018 soit 230 millions d'euros en moins. Mais la baisse la plus remarquable est celle du ministère de Travail et de l'emploi qui perd plus de 2 milliards d'euros entre 2018 et 2019 pour toucher l'année prochaine un peu plus de 13 milliards d'euros. Une baisse qui s'explique entre autres, par la suppression des contrats aidés.  

Le gouvernement a également réajusté certains crédits par rapport à ce qui était annoncé dans sa loi de programmation des finances. La Santé ou les Sports percevront plus qu'en 2018, mais moins que prévu pour 2019.  

Depuis le mois d'octobre, des experts travaillent sur des pistes d'économies dans les ministères, c'est le rapport Cap 2022. Désormais terminé, il ne sera publié par Matignon qu'en octobre ou novembre après les annonces de toutes les mesures d'économies. Le Premier ministre, Edouard Philippe, reçoit jeudi 12 juillet à huis-clos les membres du Comité action publique 2022. Ils préciseront ces pistes d'économies pour les quatre années qui viennent. 

Concernant les suppressions de postes attendues en 2019, le gouvernement refuse de son côté de les chiffrer. Il y en aura pourtant 50 000 d'ici 2022 dans la fonction publique d'État.


Commentaires