Politique. Une conférence bien loin des territoires

Dernières news

par Nouvel Ordre Mondial 13 Vues comments

Ce devait être une véritable cérémonie républicaine marquant la volonté du gouvernement d’établir, avec les collectivités territoriales, ce « pacte girondin » promis par le président de la République mais dont le contenu reste encore bien vague. Boycottée par les trois principales associations d’élus, la Conférence nationale des territoires du 12 juillet fut pourtant bien tristounette.François Baroin, le président de l’Association des maires de France et ses homologues Hervé Morin, pour Régions de France, et Dominique Bussereau, pour l’Assemblée des départements de France, ne sont certes pas réputés hostiles à Emmanuel Macron. Sauf lorsqu’il s’agit des aspects de sa politique qui les concerne le plus directement. À commencer par cette propension qu’a le gouvernement à imposer aux collectivités des économies qu’il serait bien inspiré de s’appliquer à lui-même, tout en les privant de la marge de manœuvre fiscale sans laquelle il n’y a pas de véritable autonomie politique. On ne parle d’ailleurs plus de contrats entre partenaires portant sur des projets et des engagements réciproques mais d’un « pacte » que les collectivités concernées sont contraintes de signer sous peine d’être privées des fameuses dotations que l’État ne leur a pourtant concédées que pour justifier une succession de transferts de compétences qu’il n’était plus à même d’assumer.En promettant d’inscrire dans la Constitution une « décentralisation de projet », concept tout aussi vague, Emmanuel Macron n’apporte pas une réponse à la mesure des préoccupations de nos élus, à commencer par les ruraux et ceux des banlieues qui se sentent à la fois abandonnés, quant aux moyens, et placés sous surveillance, pour ce qui est de leur action. Or, s’il y en a en qui les administrés se reconnaissent encore, ce sont bien nos élus locaux. Entre l’Élysée, Matignon et Bercy, où tout se décide aujourd’hui, on ferait bien de ne pas trop l’oublier.

Commentaires