Les Etats-Unis vont tester les “porte-avions volants”

Articles

par Nouvel Ordre Mondial 27 Vues comments

Un nouveau projet teste la possibilité de déployer plusieurs drones depuis un avion de transport

Par SERAPHIM HANISCH

Les porte-avions volants des films Avengers de Marvel ont-ils fait travailler votre imagination? Apparemment, ils ont aussi fait réfléchir les militaires.

L’US Air Force prévoit de tester une nouvelle plate-forme d’armes conçue pour opérer furtivement dans un espace aérien contesté. Le programme a été baptisé « Gremlins » et il fait appel à des « porte-avions volants » utilisés pour déployer un grand nombre de drones de petite taille. Ces drones sont réutilisables et seront capables de surveiller ou d’attaquer des cibles jusqu’à 300 miles de leur porte-avions volant , puis de revenir et de se réapprovisionner pour la mission suivante. Le développement clé ici est cette capacité à récupérer les drones et à les réutiliser. Le DARPA est intéressé par la possibilité de réduction des coûts que ce type de plate-forme peut offrir.

Le porte-avions lui-même devrait être quelque chose comme un avion C-130, ou peut-être le prochain bombardier B-21 furtif à long rayon d’action, actuellement en cours de développement par la compagnie de défense Northrop Grumman.

Une troisième possibilité est plus vague, impliquant l’utilisation d’un drone MQ-25, qui est quasiment un «réservoir de carburant volant» selon les exigences de spécification récentes .

Le plan ne nécessite pas de caractéristiques furtives pour le transporteur, puisqu’il peut fonctionner en dehors des zones de conflit, mais les drones sont petits, quelque chose comme un Roomba (aspirateur robot) de grande taille, et on pense qu’ils peuvent facilement pénétrer dans l’espace aérien ennemi sans déclencher l’alerte, faire les frappes requises et ensuite revenir à leur vaisseau mère, qui est à l’abri de la détection soit à cause de la distance ou par sa furtivité.

Northrop Grumman, le DARPA (agence américaine de projets de recherche avancée pour la défense) et Raytheon ont tous été impliqués dans le développement de ce projet.

Source : The Duran

Traduction : Réseau International


Commentaires