Le pape souligne le caractère chrétien de la Journée mondiale des pauvres

Le pape souligne le caractère chrétien de la Journée mondiale des pauvres

Religions

par Nouvel Ordre Mondial 15 Vues comments

Le pape a lancé son appel pour la Journée mondiale des pauvres qui se tiendra, pour la deuxième fois, les 17 et 18 novembre. Dans ce texte, il nous interpelle sur notre rapport aux plus fragiles et sur la place que nous leur accordons dans notre foi et notre engagement de chrétien.

« Les pauvres nous évangélisent, en nous aidant à découvrir chaque jour la beauté de l’Évangile. Ne passons pas à côté de cette occasion de grâce », demande le pape François dans son message pour la deuxième Journée mondiale des pauvres, rendu public jeudi 14 juin.

Dans ce message le pape appelle les chrétiens à la lutte contre la pauvreté sous toutes ses formes et à une véritable attention face aux plus vulnérables, en en faisant le centre de cette journée tout en n’en délaissant pas l’identité chrétienne.

« Prier ensemble et partager le repas du dimanche »

La priorité de nos sociétés consiste ainsi, selon le pape, à conserver une attention aux pauvres dans l’écoute de leurs besoins et de leur souffrance : « Au cours d’une telle journée, nous sommes appelés à un sérieux examen de conscience pour saisir si nous sommes réellement capables d’écouter les pauvres. ».

Rappelant les dangers d’une « culture du déchet », il invite à prendre conscience de la multitude des laissés pour compte de nos sociétés : « manque des moyens de base de subsistance, la marginalisation due au manque de travail, les différentes formes d’esclavage social, malgré les avancées accomplies par l’humanité… »

Journée mondiale des pauvres : « Mettre les pauvres en avant, c’est humaniser la société »

Tirant dans l’expérience biblique, il montre ainsi la nécessité pour toute personne baptisée d’agir pour les pauvres, un « engagement personnel » qui ne peut se vivre « par procuration » mais nécessite de la proximité et le contact avec les démunis. Il dénonce ainsi la mise à distance de ces populations « dictée par la peur ».

Suivant l’expérience déjà réalisée l’an passé, il appelle ainsi chaque diocèse et paroisse à « prier ensemble en communauté et partager le repas du dimanche » dans la « joie », à l’image des premières communautés chrétiennes.

« Ne pas mettre de côté ce qui nous est propre »

Le pape avertit cependant sur deux points. Il ne s’agit tout d’abord pas d’une simple œuvre de bienfaisance ou d’« assistance » mais bien d’agir selon « un amour qui sache demeurer discret et oublier le bien accompli ». Être au service en laissant la première place aux pauvres, « acteurs véritables » de la journée.

De plus, le pape rappelle que, si la coopération avec toute forme d’instances « animées par la solidarité humaine » est largement bénéfique, le caractère chrétien de la Journée de la pauvreté doit être conservé, « ne pas mettre de côté ce qui nous est propre : conduire tous à Dieu et à la sainteté. »

Le pape François lance la Journée mondiale des pauvres

En novembre prochain, le pape rencontrera dans cet esprit près de 3 000 pauvres au cours d’un repas, initiant un mouvement qu’il souhaite partagé par toutes les paroisses. Dans le même temps, un service médical gratuit sera offert par l’Église selon le cardinal Fisichella.

Corentin Cnudde

Et aussi


Commentaires