Le mois où l’alcool provoque le plus d’accidents sur nos routes

Faits Divers

par Nouvel Ordre Mondial 5 Vues comments

Le mois où l’alcool provoque le plus d’accidents sur nos routes Nouvel Ordre Mondial, Nouvel Ordre Mondial Actualit, Nouvel Ordre Mondial illuminati

L’AWSR a analysé les chiffres des conducteurs qui avaient eu un accident corporel après avoir trop bu entre 2007 et 2016. Même si elles ne sont pas gigantesques, on observe néanmoins des différences selon les mois de l’année. C’est en mars que le taux de sinistres sous l’influence de l’alcool est le plus élevé (16,9 %) et en décembre qu’il est le plus faible (14,7 %).

Visiblement, la campagne Bob incite les conducteurs à se modérer… Enfin pas encore totalement. «  Le 1er janvier est largement supérieur à la moyenne avec près de quatre conducteurs sur dix (37,5 %) impliqués dans un accident corporel positif à l’alcool  », déplore Belinda Demattia de l’Agence wallonne pour la sécurité routière.

Danger les nuits de semaine

À l’exception de la période estivale (juin-septembre), l’AWSR remarque qu’il y a pratiquement autant d’accidents de conducteurs alcoolisés les nuits de semaines que les nuits de week-end. Pour rappel, la période « nuit » débute à 22h. Ce constat est également valable en janvier. En moyenne, le pourcentage de conducteurs positifs est de 41 % les nuits de semaine et de 49 % les nuits de week-end en janvier.

«  On constate que le pourcentage des conducteurs testés positifs après un accident pendant les nuits de semaine a fortement augmenté ces dernières années. Cela est probablement dû au développement des soirées afterwork qui ont particulièrement la cote désormais  », analyse Belinda Demattia. En 2007, on dépassait à peine le seuil des 30 % les nuits de semaine contre 41 % en 2016.

> Un dossier à lire dans nos éditions digitales


Commentaires