Le gouvernement s'attaque au mal-être de l'hôpital public

Politique

par Nouvel Ordre Mondial 31 Vues comments

Des brancards en file indienne dans un couloir et des malades qui s'impatientent. C'est un jour comme un autre à l'hôpital de Creil, dans l'Oise, au service des urgences. Après les restrictions budgétaires, l'année dernière, une centaine de lits a été supprimée. Les médecins ne pourront pas hospitaliser tous les patients. Le chef du service des urgences, le Dr Loïc Pen, dénonce une situation "dangereuse".

Partout en France, c'est le même malaise. Face à cela, Édouard Philippe a annoncé ce mardi 13 février une grande refonte avec cinq chantiers : la qualité des soins et leur financement, la gestion des personnels médicaux, l'organisation territoriale et le virage numérique. Le gouvernement va multiplier les concertations jusqu'au mois de mai avant de développer sa feuille de route pour le quinquennat.

Le JT

Les autres sujets du JT


Commentaires