La Pologne célèbre le centenaire de son indépendance dans la division

Europe

par Nouvel Ordre Mondial 15 Vues comments

Un tribunal polonais a annulé l’interdiction d’organiser une marche nationaliste à Varsovie, dimanche 11 novembre.

Les conservateurs du parti au pouvoir Droit et Justice (PiS) et l’opposition célèbrent le 100e anniversaire de son indépendance dans la division.

Un tribunal polonais a annulé, jeudi 8 novembre, l’interdiction d’organiser une marche nationaliste à Varsovie, dimanche 11 novembre, pour marquer le centenaire de l’indépendance de la Pologne. « Nous sommes victorieux » ont déclaré les organisateurs de cet événement annuel, devenu un pôle d’attraction pour l’extrême droite et marqué ces dernières années par la violence.

Une marche sous haute surveillance

Cette décision intervient après que la mairesse sortante de Varsovie Hanna Gronkiewicz-Waltz a interdit le rassemblement, en affirmant que la ville avait suffisamment souffert du « nationalisme agressif ». Dans une tentative de reprendre le contrôle de la situation, le président Andrzej Duda a annoncé l’organisation d’une marche officielle, une heure plus tard, sur le même tracé que celle de l’extrême droite. « Tout le monde est invité, ne venez qu’avec des drapeaux rouges et blancs », a-t-il affirmé. Le président a averti que la police arrêterait toute personne portant le type de banderoles offensantes observées l’année dernière. 60 000 personnes avaient pris part à la marche de 2017, accompagnés de banderoles et slogans nationalistes, xénophobes et antisémites.

À lire À Varsovie, le dernier bras de fer de la maire contre l’extrême droite

Le centième anniversaire de l’indépendance de la Pologne

En Pologne, le 11 novembre 1918 ne marque pas seulement le centième anniversaire de la fin de la Première guerre mondiale mais le centenaire de la proclamation par Jozef Pilsudski de l’indépendance de la deuxième république de Pologne, recouvrée après 123 ans de triple occupation par la Prusse, l’empire austro-hongrois et la Russie. Nombre d’expositions, messes, concerts et conférences marqueront cet anniversaire à travers la Pologne, mais, en dépit des vœux d’unité exprimés tant à gauche qu’à droite, les conservateurs du parti au pouvoir Droit et Justice (PiS) et l’opposition devraient le commémorer chacun dans son coin.

Donald Tusk, président du Conseil européen et principal adversaire du gouvernement, assistera à une brève cérémonie officielle à Varsovie, tout en suivant un programme parallèle, avec un discours, samedi 10 novembre, lors d’une conférence organisée à Lodz par les milieux libéraux et un dépôt de gerbe, dimanche 11 novembre, devant un monument à Jozef Pilsudski, père de l’indépendance nationale.

François d’Alançon

Et aussi


Commentaires