La piste israélienne dans le programme nucléaire iranien?

Derniers articles

par Nouvel Ordre Mondial 63 Vues comments

Téhéran
© Sputnik. Vladimir Fedorenko

Et si les services secrets israéliens étaient impliqués dans les meurtres de chercheurs atomistes iraniens? Deux experts iraniens et un professeur israélien ont commenté la récente condamnation à mort à Téhéran d’un agent du Mossad et ont expliqué à Sputnik quels seraient les objectifs d’Israël et les enjeux de l’Iran dans ce domaine.

Israël s’ingère dans les activités nucléaires iraniennes sans rien craindre et l’Iran doit se défendre, ont déclaré à Sputnik Emad Abshenas, rédacteur en chef du journal Iran Press et analyste politique iranien, et le docteur Barhani, expert politique du Proche-Orient, commentant la condamnation à mort en Iran d’un agent du Mossad.

«Nous menons une guerre de l’information contre certains pays dont Israël. Les services secrets iraniens surveillent de près ceux qui se livrent à l’espionnage pour le compte d’Israël. Malheureusement, il y a beaucoup de personnes en Iran qui travaillent pour le compte d’Israël et se livrent à des activités terroristes pour saper la sécurité nationale du pays», a indiqué M.Abshenas.

Selon le procureur général de Téhéran Abbas Jafari Dolatabadi, le tribunal de Téhéran a condamné un agent du Mossad à la peine capitale pour avoir remis aux services secrets israéliens les données d’une trentaine de chercheurs et militaires participant au programme nucléaire iranien. Parmi ces personnes figuraient notamment les chercheurs Majid Shahriari et Masoud Alimohammadi assassinés en 2010.

Pour M.Abshenas, les atomistes sont plus importants que l’arme nucléaire elle-même, puisque leur élimination risque de ruiner le programme nucléaire iranien.

«Les "cerveaux", les technologies et les matériels militaires sont l’arme la plus importante de ce pays. Si on souhaite détruire une technologie, il suffit d’éliminer ces chercheurs», a noté M.Abshenas.

Le docteur Barhani, expert politique du Proche-Orient, voit aussi une piste israélienne dans les assassinats des scientifiques.

«Israël s’est déjà livré à des actes de terrorisme […]. Israël a déjà commis des meurtres de scientifiques, et ces cas ne se limitent pas à l’Iran. Des chercheurs atomistes ont précédemment été tués dans d’autres pays, par exemple en Égypte. Israël souhaite empêcher les pays de la région d’acquérir la force qui pourrait changer la situation dans la région», a déclaré M.Barhani.

Dans cette optique, il a estimé que l’Iran devait se défendre contre «la menace israélienne» en resserrant ses liens avec les services secrets d’autres pays de la région.

Toutefois, ces accusations portées contre Israël n’ont pas de preuves tangibles, affirme Vladimir Mesamed, professeur à l’Université juive de Jérusalem et expert de l’Iran. M.Mesamed a rappelé à Sputnik la position officielle d’Israël à cet égard.

«Israël n’a jamais rejeté ni confirmé les accusations portant sur les meurtres des scientifiques chargés du programme nucléaire iranien. On ne peut pas affirmer qu’Israël les a éliminés […]. On ne peut pas dire qu’ils ont été tués par Israël ou qu’il y a un agent du Mossad retrouvé par les Iraniens et qu’ils rendent responsable de tout. Il y avait sans doute des gens qui les ont tués. Mais Israël ne l’a jamais commenté», a indiqué M.Mesamed.

Le professeur a reconnu qu’Israël avait toujours «cherché à saper le programme nucléaire iranien».

«Mais nous ne confirmons pas les déclarations sur les meurtres des chercheurs iraniens», a-t-il dit pour conclure.


Source : fr.sputniknews.com


Commentaires