Iran: Macron défend le «nécessaire respect» de l'accord nucléaire

Actualité Internationale

par Nouvel Ordre Mondial 9 Vues comments

Iran: Macron défend le «nécessaire respect» de l'accord nucléaire Nouvel Ordre Mondial, Nouvel Ordre Mondial Actualit, Nouvel Ordre Mondial illuminati

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou et le président français, Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse à Paris, le 10 décembre 2017. — PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

Le président français Emmanuel Macron a défendu ce samedi le « nécessaire respect par toutes les parties » de l’accord sur le nucléaire iranien, dans un entretien téléphonique avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, qui l’exhortait à « revoir » cet accord.

« Le président de la République a rappelé l’importance de préserver l’accord nucléaire iranien, et le nécessaire respect par toutes les parties de leurs engagements dans le cadre de cet accord », a indiqué l’Elysée, en ajoutant que les deux hommes avaient également « indiqué la nécessité de travailler sur le volet balistique et sur les activités régionales de l’Iran, comme la France l’a proposé depuis septembre 2017 ».

L’appel du Premier ministre israélien intervient au lendemain d’un ultimatum lancé par le président américain Donald Trump aux Européens pour durcir dans les prochains mois les termes de l’accord conclu en 2015 entre l’Iran et les grandes puissances, s’ils veulent éviter un retrait pur et simple de Washington. Dans sa conversation avec Emmanuel Macron, le Premier ministre israélien a affirmé que « les propos de Trump devaient être pris au sérieux » et souligné qu’il « serait sage pour quiconque souhaitant conserver l’accord nucléaire de revoir » ce pacte, selon un communiqué de son bureau.

Benyamin Netanyahou a également déclaré au chef de l’Etat que le monde libre devait « condamner fermement les cinq crimes du régime iranien », énumérant ses « efforts pour obtenir des armes nucléaires », « développer des missiles balistiques », « soutenir le terrorisme », « l’agression régionale » et « la répression cruelle des citoyens iraniens ». Jeudi, le président français avait souligné auprès de Donald Trump « l’importance » du « respect par l’ensemble de ses signataires » de l’accord nucléaire.

Téhéran a rejeté toute modification de cet accord historique, et l’a réaffirmé ce samedi. L’Iran a dans ce dossier le soutien de tous les partenaires du texte -Grande-Bretagne, Chine, France, Allemagne, Russie et Union européenne- à l’exception des Etats-Unis. Son allié russe a estimé pour sa part qu’en sortant de l’accord historique sur le nucléaire conclu en 2015 à Vienne entre le groupe 5+1 (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni et Russie) et l’Iran, Washington ferait un « très mauvais calcul ».

Israël considère l’Iran comme une menace régionale et affirme qu’il soutient les militants islamistes palestiniens du Hamas et du Djihad islamique, ainsi que le Hezbollah chiite libanais. L’Etat hébreu s’oppose à cet accord et considère qu’il n’empêcherait pas l’Iran d’obtenir l’arme nucléaire.


Commentaires