Hommage populaire à Johnny Hallyday : "Ça va être un grand moment de partage et d'émotion", dit Françoise Nyssen

Politique

par Nouvel Ordre Mondial 18 Vues comments


Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, en juin 2017.
Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, en juin 2017. (XAVIER LEOTY / AFP)

La France est à l'heure des hommages. Un académicien et un rockeur viennent de nous quitter. Un hommage national sera ainsi rendu à l'écrivain Jean d'Ormesson vendredi 8 décembre et un hommage populaire sera donné en mémoire de Johnny Hallyday samedi. Pour parler de ces cérémonies, la ministre de la Culture Françoise Nyssen était l'invitée de L'interview J-1, jeudi sur franceinfo.

franceinfo : Un hommage populaire sera rendu à Johnny Hallyday, "héros national", selon la notion inventée par le Président, avec une cérémonie hors protocole. Le cercueil va descendre les Champs-Elysées pour arriver à l’église de La Madeleine. C’est inédit ?

Françoise Nyssen : L'hommage va ressembler à l'homme qu'il était, un homme libre en Harley, un homme de show, de partage, fidèle à son public. On va avoir Quelque chose de Tennessee sur les Champs-Elysées. L'envie d'avoir envie, Je te promets, Que je t'aime, tout ça va résonner dans nos têtes. Ça va être un grand moment de partage et d'émotion. D'un jour à l'autre, on aura ces deux rocks stars qui sont au-dela de tout : Johnny Hallyday par la chanson, par le partage, par l'amour du cinéma, par l'amour des autres ; Jean d'Ormesson par l'amour des mots, il était au-dessus de tout, il partageait et c'est la force de tout ça, la force de la culture.

On a bien vu la classe politique saluer unanimement la mémoire de Johnny Hallyday. Dans ce moment de communion, est-ce qu’on a le droit de tout dire sur Johnny ? Y compris qu’il était adepte de l’évasion fiscale ?

Vraiment, aujourd'hui, je n'ai envie de dire qu'une chose : c'est hommage, respect, émotion et avec eux.

Vous avez des chantiers en cours, dont certains brûlants, comme celui de l’audiovisuel public. Partagez-vous les reproches qu’Emmanuel Macron a fait en petit comité sur la gouvernance, le contenu et les moyens des chaînes publiques ?

Ce qui est important, c'est que la culture aille au plus près de tous, que les gens y aient accès. Il faut que cet audiovisuel public se pense en termes d'accès, partout, pour tout. Ce qui m'importe c'est d'accompagner la transformation, qui est nécessaire. Tout le monde le sait, on va réfléchir et travailler à cela. 

Sujets associés

Commentaires