Etats-Unis: L'agenda de Trump a fuité: il bosserait de 11h à 18h

International Monde

par Nouvel Ordre Mondial 8 Vues comments

Nouvel Ordre Mondial | Etats-Unis: L'agenda de Trump a fuité: il bosserait de 11h à 18h

Selon un site d'info américain, le président passe le plus clair de ses (courtes) journées à passer des coups de fil, à regarder la télé et à tweeter.

Si l'on en croit les révélations du site américain Axios, l'emploi du temps de Donald Trump n'en finit plus de s'alléger. Le média, qui dit s'être procuré des copies de l'agenda du président américain, affirme qu'à l'heure actuelle, ses journées de travail commencent réellement autour de 11h. Trump resterait dans le Bureau Ovale jusqu'à environ 18h, avant de regagner sa résidence. Entre-temps, c'est un peu le flou artistique.

L'agenda stipule que tous les jours de 8h à 11h, Donald Trump passe du «temps exécutif» dans son bureau. En réalité, le «commander in chief» passe ces quelques heures dans sa résidence, principalement à regarder la télévision, à tweeter ou passer des coups de fil. Le président se met ensuite véritablement au travail à 11h, le plus souvent pour participer à un briefing des services de renseignement.

Bush et Obama plus matinaux

A titre de comparaison, George W. Bush arrivait dans le Bureau Ovale vers 6h45. Barack Obama, lui, faisait de l'exercice en début de matinée et se mettait au travail entre 9h et 10h. Selon Axios, Donald Trump a généralement une ou deux réunions par jour, mais passe le plus clair de son temps à parler au téléphone ou à regarder les infos dans la salle à manger adjacente au Bureau Ovale.

L'agenda du président américain n'a pas toujours été aussi léger. Au début de son mandat, Trump commençait ses journées plus tôt et les terminait plus tard. Interrogée sur ces révélations, la Maison-Blanche a donné sa version des faits: «Le matin est un mélange de temps passé à la résidence et de temps passé au Bureau Ovale, mais il téléphone toujours au personnel, à des membres du Congrès ou du Cabinet, ainsi qu'à des leaders étrangers», a déclaré Sarah Sanders, porte-parole de la Maison-Blanche.


(joc)


Commentaires