Enfants. Déjà très sédentaires à deux ans !

Dernières news

par Nouvel Ordre Mondial 3 Vues comments

68 % des enfants de deux ans regardent la télévision tous les jours ou presque.
68 % des enfants de deux ans regardent la télévision tous les jours ou presque. (Photo François Destoc)

1. Une activité physique limitée. À l’âge de deux ans, 44 % des enfants de deux ans ne font jamais, ou seulement occasionnellement des jeux ou activités physiques avec leur mère. C’est l’une des conclusions marquantes du rapport sur l’activité physique et l’usage des écrans à l’âge de deux ans chez les enfants de la cohorte Elfe, rendu public fin décembre.

Cette étude observe le comportement de plus de 18 000 enfants nés en 2011. Pour ce volet, plus de 13 000 familles ont été interrogées en 2013. Les données offrent un tableau pour le moins préoccupant.

À l’âge de deux ans, 33 % des enfants ne jouent jamais ou occasionnellement à la balle ou au ballon, 35 % ne vont jamais à la piscine, 24 % ne se promènent jamais, ou seulement occasionnellement, avec leur mère.


2. Beaucoup de temps passé devant les écrans. Si cette enquête ne fait pas de lien de cause à effet entre les activités physiques et l’usage des écrans, elle nous apprend aussi que 68 % des enfants de deux ans regardent tous les jours ou presque la télévision et que 12 % d’entre eux jouent quotidiennement avec un ordinateur ou une tablette.

Des résultats qui vont donner du poids à la proposition de loi adoptée en novembre par le Sénat pour lutter contre surexposition précoce des enfants aux écrans. Le texte, qui doit être désormais examiné par l’Assemblée nationale, et sur lequel le gouvernement a émis de nombreuses réserves, prévoit d’imposer aux fabricants de produits numériques une mention sur l’emballage indiquant que leur utilisation peut nuire au développement des enfants de moins de 3 ans.


3. La situation professionnelle des parents a une influence. Le statut professionnel maternel joue un grand rôle : les enfants de femmes en emploi passent moins de temps à jouer en extérieur et regardent plus fréquemment la télévision. Un faible niveau d’étude des parents et de faibles revenus augmentent la probabilité que les enfants regardent longuement la télévision. Autre élément marquant, l’importance de l’âge de la mère : lorsqu’elles sont jeunes, leur enfant joue plus fréquemment sur un téléphone mobile et regarde plus fréquemment la télévision.


4. Des différences selon la taille des fratries. La taille de la fratrie a aussi une influence. Les enfants uniques utilisent plus fréquemment un ordinateur ou une tablette et jouent plus fréquemment avec un smartphone. En revanche, dans les familles de plus de deux enfants, les enfants de deux ans jouent plus fréquemment aux jeux vidéo sur console. Signe que frères et sœurs peuvent être à la fois des modèles et des compagnons de jeu pour le jeune enfant.


5. Un fort écart entre filles et garçons. L’étude montre par ailleurs que les filles font moins d’activités physiques en extérieur que les garçons dès l’âge de deux ans (la proportion d’enfants ne jouant à la balle ou au ballon qu’occasionnellement ou jamais était de 42 % chez les filles contre 24 % chez les garçons). En revanche, l’usage des écrans à cet âge-là est sensiblement identique chez les garçons et chez les filles.


Commentaires