En RD-Congo, nouvelle marche des catholiques dimanche 25 février

En RD-Congo, nouvelle marche des catholiques dimanche 25 février

Religions

par Nouvel Ordre Mondial 28 Vues comments

Après ses deux premières marches violemment réprimées par les forces de l’ordre, le Comité laïc de coordination (CLC) a annoncé une nouvelle marche de protestation contre le pouvoir du président Joseph Kabila, le dimanche 25 février.

Samedi 10 février, le Comité laïc de coordination du diocèse de Kinshasa qui, depuis le 31 décembre, organise des marches de protestation contre les abus du pouvoir du président Joseph Kabila, a annoncé une nouvelle marche le 25 février.

« Ce 25 février 2018, où que nous soyons, au Congo ou à l’étranger, quelles que soient nos appartenances religieuses, associatives, politiques ou professionnelles, levons-nous et marchons pour dire non à la dictature, ont écrit les membres du CLC dans un communiqué datant du 10 février. Dressons nos fronts et marchons pour dire non à toutes les atrocités dont notre peuple est victime ; debout, Congolais, et marchons ! Soyons prêts à affronter le pire pour arracher le meilleur, à savoir le respect de notre dignité d’hommes et de femmes. »

Les précédentes marches qui ont eu lieu les 31 décembre et 21 janvier ont fait, à elles deux, une quinzaine de morts et de nombreux blessés à la suite d’une violente répression policière.

3 millions de personnes auraient participé aux marches

Les marches pacifiques du CLC commencent, en général, dans les paroisses de Kinshasa et des grandes villes de la RD-Congo, à la sortie de la messe du dimanche. Dans la plupart des paroisses, ce sont des prêtres, séminaristes et enfants de chœur qui marchent en tête de cortège suivi des laïcs munis des crucifix et de rameaux.

Selon le Comité laïc de coordination, ces marches auraient mobilisé plus de trois millions de personnes.

Les manifestations du CLC sont soutenues par le diocèse de Kinshasa. Elles bénéficient également du « soutien moral » de la Conférence épiscopale nationale de la RD-Congo (Cenco), même si celle-ci reconnaît que d’autres actions « pourraient être envisagées ».

Vendredi 9 janvier, les prêtres et consacrés du diocèse de Kinshasa ont réaffirmé leur soutien au CLC. Depuis mi-janvier, les membres connus du Comité laïc de coordination sont sous le coup d’un mandat d’amener. Les sièges de plusieurs congrégations religieuses ont été perquisitionnés par la police qui est à leur recherche.

Lucie Sarr

Et aussi


Commentaires