Emmanuel Maurel quitte le PS et parle de "scission"

Politique

par Nouvel Ordre Mondial 11 Vues comments

Le leader de l’aile gauche du Parti socialiste explique, dans un entretien au Monde, les raisons de sa rupture avec son ancienne formation, à la veille d'un conseil national du parti consacré à l’Europe.

"Ce n’est pas un départ du PS, c’est une scission." Dans un entretien au Monde publié vendredi 12 octobre, Emmanuel Maurel annonce quitter le Parti socialiste et en explique les raisons, à la veille du conseil national du parti consacré à l’Europe. "Le PS ne correspond plus à l’idée que je me fais du socialisme", souligne-t-il, ajoutant : "Je n’ai pas supporté que les principaux dirigeants du PS accréditent la thèse des 'deux gauches irréconciliables'".

Emmanuel Maurel accuse "la Hollandie" d'avoir "fait la courte échelle à Emmanuel Macron" et estime que "la social-démocratie européenne a failli. Elle a été incapable d’incarner une résistance au néolibéralisme triomphant". 

Le leader de l’aile gauche du Parti socialiste regarde en direction de Jean-Luc Mélenchon et de La France insoumise (LFI). "Considérer que LFI est infréquentable, c’est stupide, et c’est se condamner à l’impuissance. Je suis pragmatique. Jean-Luc Mélenchon a fait près de 20% des voix à la présidentielle de 2017, son mouvement est en dynamique, son programme attractif. Il faut faire avec eux ce travail de convergences", juge Emmanuel Maurel. 

Il ne part pas seul, assure-t-il : "Des centaines de cadres et d’élus locaux, des maires", le suivent dans sa démarche lancée avec Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris. Contactée par franceinfo, cette dernière a précisé qu'elle ne s'exprimerait pas sur son éventuel départ du PS avant samedi 13 octobre.


Commentaires