DIRECT. "Grande America" : deux nappes de fioul ont été détectées, elles se déplacent vers l'est à une vitesse d'environ 30 km par jour

Faits divers France

par Nouvel Ordre Mondial 12 Vues comments

DIRECT. "Grande America" : deux nappes de fioul ont été détectées, elles se déplacent vers l'est à une vitesse d'environ 30 km par jour Nouvel Ordre Mondial, Nouvel Ordre Mondial Actualit, Nouvel Ordre Mondial illuminati

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GRANDE_AMERICA

18h15 : "Si l'État a besoin de professionnels, les pêcheurs sont prêts à aider pour stopper le gazole, les boulettes qui peuvent arriver. On est habitués à protéger notre environnement."

Patrick Lafargue s'est exprimé au micro de franceinfo.

18h14 : "Les pêcheurs sont prêts à aider pour stopper le gazole." C'est ce qu'a annoncé le président du comité des pêches et des élevages marins d'Aquitaine.

18h06 : 18 heures. Faisons un point sur l'actualité :

Deux nappes d'hydrocarbures liées au naufrage du bateau italien Grande America ont été détectées. Elles se déplacent à la vitesse d'environ 30km par jour et pourraient toucher les côtes françaises d'ici une semaine, a-t-on appris lors d'une conférence de presse.

Troisième jour de vote ! Après les rejets de l'accord de Theresa May, mardi, et du Brexit sans accord, hier, les députés britanniques se prononcent, ce soir, sur un report du divorce avec l'Union européenne. Suivez la situation en direct.

Les quatre associations à l'origine de la pétition "L'Affaire du siècle", qui a déjà rassemblé plus de 2 millions de signatures, ont déposé un recours devant le tribunal administratif contre l'Etat français pour "inaction climatique".

Les boîtes noires du Boeing 737 Max, qui s'est écrasé dimanche en Ethiopie, ont été envoyées en France pour être analysées, a indiqué le Bureau d'enquêtes et d'analyses.

17h03 : "Au moment de l'accident, le Grande America avait à son bord une cargaison composée de 2 210 véhicules, de 365 conteneurs et de certains produits génériques, explique l'armateur Grimaldi Linesdans un communiqué. Les conteneurs transportant des marchandises dangereuses étaient au nombre de 45, dont 34 entreposés sur le pont supérieur, le reste à l'intérieur du navire."

17h52 : Les nappes d'hydrocarbures "se déplacent vers l'Est d'environ 30 kilomètres par jour", explique à son tour le directeur du Cedre, qui estime qu'elles devraient atteindre les côtes françaises d'"ici une semaine environ".

16h44 : Le porte-parole de la préfecture maritime de l'Atlantique évoque "deux nappes distinctes" séparées par une "vingtaine de kilomètres" : "la première fait 13 kilomètres de long pour 7 kilomètres de large et a un aspect assez compact. La deuxième fait 9 kilomètres de long pour 7 de large et son aspect est assez morcelé".

16h39 : "Le Grande America n'est pas un pétrolier, nous ne sommes pas dans ce cas de figure. La nappe est constituée d'un combustible de navigation et non de la cargaison."

16h38 : "Nous avons contre nous des conditions météorologiques très dégradées."

16h38 : Le porte-parole de la préfecture maritime de l'Atlantique prend à son tour la parole.

16h33 : "Tous les coûts seront à la charge de l'armateur et de ses assureurs."

16h32 : "La chronologie des faits ferra l'objet d'une enquête judiciaire. Une recherche en responsabilité a déjà été lancée. L'équipage est entendu par la gendarmerie."

16h31 : "Nous ne sommes pas dans la situation de l'Erika, qui était un pétrolier."

16h29 : "Plusieurs bateaux sont sur place" pour contenir les hydrocarbures.

Le ministre de la Transition écologique s'exprime en ce moment.

16h23 : La Marine nationale a mis en ligne les premières photos de la nappe d'hydrocarbures qui dérive au large des côtes françaises après le naufrage du navire italien Grande America.

(MARINE NATIONALE)

14h08 : 14 heures. Faisons un point sur l'actualité :

L'Etat fait tout pour "réduire l'impact" sur les côtes de la pollution aux hydrocarbures provoquée par le naufrage du navire italien Grande America, a déclaré le ministre de la Transition écologique, François de Rugy. Les nappes de pétrole du navire pourraient toucher le littoral français vers dimanche soir ou lundi.

Troisième jour de vote ! Après les rejets de l'accord de Theresa May, mardi, et du Brexit sans accord, hier, les députés britanniques se prononcent, ce soir, sur un report du divorce avec l'Union européenne. Suivez la situation en direct.

Les quatre associations à l'origine de la pétition "L'Affaire du siècle", qui a déjà rassemblé plus de 2 millions de signatures, ont déposé un recours devant le tribunal administratif contre l'Etat français pour "inaction climatique".

Les boîtes noires du Boeing 737 Max, qui s'est écrasé dimanche en Ethiopie, ont été envoyées en France. En effet, l'Ethiopie ne dispose pas de l'équipement nécessaire pour les analyser.

12h04 : Voici les principaux titres d'actualité à midi.

L'Etat fait tout pour "réduire l'impact" sur les côtes de la pollution aux hydrocarbures provoquée par le naufrage du navire italien Grande America, a déclaré le ministre de la Transition écologique, François de Rugy. Les nappes de pétrole du navire pourraient toucher le littoral français vers dimanche soir ou lundi. Elles s'étendent sur une dizaine de kilomètres de long au large de La Rochelle (Charente-Maritime).

Les députés britanniques se prononcent, ce soir, sur un report du Brexit. La Première ministre Theresa May leur promet qu'il sera court s'ils adoptent l'accord de retrait qu'elle a négocié avec l'Union européenne. Mais cet accord a déjà été rejeté deux fois.

Les quatre associations à l'origine de la pétition "L'Affaire du siècle", qui a déjà rassemblé plus de 2 millions de signatures, ont déposé un recours devant le tribunal administratif contre l'Etat français pour "inaction climatique".

Les boîtes noires du Boeing 737 Max qui s'est écrasé dimanche en Ethiopie ont été envoyées en France. En effet, l'Ethiopie ne dispose pas de l'équipement nécessaire pour les analyser.

11h49 : La Ligue de protection des oiseaux déclare sur Twitter être prête à intervenir pour venir éventuellement au secours d'oiseaux marins.

11h37 : L'Etat fait "tout" pour "réduire l'impact" de la pollution, assure le ministre de la Transition écologique François de Rugy.

11h16 : La préfecture maritime d'Atlantique rappelle que l'Argonaute spécialisé dans la lutte anti-pollution va être dépêché au large de La Rochelle.

10h58 : "Les risques existent en effet pour les côtes vendéennes, charentaises-maritimes, girondines. Tout le monde est donc en alerte mais, honnêtement, au moment où je vous parle, je suis incapable de vous dire où va aller cette maudite nappe. Cela va dépendre complètement de la direction des vents et des courants. C'est assez difficile de faire des prévisions."

Leprésident du département de la Charente-Maritime appelle à ne pas tomber "dans la psychose".

10h45 : "Les côtes de la Charente-Maritime et de la Gironde pourraient être touchées par l’arrivée de la nappe dans un délai de 3 à 4 jours", précise la préfecture de Gironde dans un communiqué.

09h35 : "C'est dramatique le laxisme qu'il y a souvent autour du transport maritime. L'organisme maritime international est trusté par tous les pavillons de complaisance qui essayent en permanence de lutter à la baisse contre toutes les règles à la fois sociales, de sécurité, d'environnement."

Yannick Jadot était l'invité des "4 vérités" sur France 2.

09h04 : Voici les principaux titres d'actualité à 9 heures.

Les nappes de pétrole du Grande America pourraient toucher le littoral français vers dimanche soir ou lundi, a annoncé le ministère de la Transition écologique, François de Rugy. Ces nappes s'étendent sur une dizaine de kilomètres de long au large de La Rochelle (Charente-Maritime).

Les députés britanniques ont rejeté l'éventualité d'un Brexit sans accord. La Première ministre britannique Theresa May propose, d'ici le 20 mars, un nouveau vote sur l'accord négocié avec l'Union européenne, accord qui a déjà été rejeté mardi. Voici les scénarios qui attendent le Royaume-Uni.

• Les boîtes noires du Boeing 737 Max qui s'est écrasé dimanche en Ethiopie ont été envoyées en France. En effet, l'Éthiopie ne dispose pas de l'équipement nécessaire pour les analyser.

• En 2017, féminicides ont été recensés par l'observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Un chiffre identique à celui de 2016 et à peine inférieur à celui de 2015, où 115 femmes avaient été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint.

08h28 : Bonjour @Marie, difficile de vous répondre précisément. La préfecture maritime a annoncé que le bateau avait sombré au large de La Rochelle (Charente-Maritime). Par ailleurs, la nappe s'étendait, hier soir, sur une dizaine de kilomètres de long et un kilomètre de large, "à plus de 200 km des côtes".

08h00 : Bonjour. Concernant le Grande America, peut-on savoir plus précisément sur quel littoral la nappe risque-y-elle de polluer les côtes ?

07h37 : "Le Grande America est un bateau presque poubelle, repéré aux Royaume-Uni en 2010 et depuis régulièrement pointé pour des déficiences, notamment dans le registre de la lutte contre les incendies. Y compris dans les ports d'Amérique du Sud où les contrôleurs ne sont pas d'une rigueur exceptionnelle."

L'association va "porter plainte contre X dans les prochains jours".

07h37 : "Les bateaux sont maintenant de plus en plus gros, avec de moins en moins d'hommes d'équipage, qui sont de moins en moins formés pour la lutte contre les incendies."

Jacky Bonnemain, porte-parole de l’association Robin des Bois, affirme sur franceinfo qu'il faut que "la justice française soit beaucoup plus sévère envers les négligences des armateurs".

07h29 : Bonjour @anonyme, généralement, les armateurs prennent en charge les opérations de dépollution. L'armateur du MSC Zoe, qui a sombré en mer du Nord début janvier, a rapidement déclaré qu'il supporterait les dépenses. Parfois, les armateurs y sont contraints. Ainsi, en 2007, le groupe Bolloré a été condamné par la justice à rembourser le montant des opérations de récupération des conteneurs, après la naufrage du Sherbo en 1993.

07h26 : Bonjour à tous, de quels moyens disposent la France pour faire payer les dégâts écologiques et les coûts de sauvetage et dépollution à l'armateur italien ?

07h23 : Bonjour @Venus, vous avez tout à fait raison. Ces pollutions issues de la perte de conteneurs sont une très mauvaise nouvelle pour la faune marine. Qu'il s'agisse des carburants, des matières dangereuses, mais aussi des plastiques issus des véhicules. Au fil du temps, ces plastiques se désagrègent et sont ingérés par la faune marine, avec pour conséquences des intoxications, empoisonnements ou des occlusions intestinales, note un rapport de Greenpeace.

07h07 : Bonjour ? et on ne parle pas des faunes marines.

07h24 : Bonjour @anonyme, le préfet maritime a annoncé que le BSAA Argonaute, un navire spécialisé dans la lutte antipollution, est attendu sur la zone concernée au large de la Charente-Maritime, ce matin. Mais le ministre de la Transition écologique a prévenu : "Si la mer est mauvaise, c’est extrêmement difficile de mettre des barrages flottants, et il est extrêmement difficile, voire impossible, de pomper en mer."

06h54 : Bonjour Carole. Sait-on à l’heure actuelle comment les autorités maritimes compte (si elle le peuvent) stopper ou ralentir tout ce carburant dans la mer. Merci.

06h47 : Sud Ouest s'inquiète de la pollution qui s'approche des côtes après le naufrage du Grande America.

07h25 : Bonjour , les pertes de conteneurs sont malheureusement fréquentes. Chaque année, entre 1 500 et 15 000 conteneurs sont perdus en mer, selon les différentes estimations. Les raisons sont diverses : les conditions météo, un mauvais chargement des conteneurs, un surchargement aussi sur les navires. L’association de protection de l'environnement Robin des Bois évoque "une catastrophe écologique". Dans cet article, je fais le point sur ce phénomène.

06h38 : Bonjour Carole.Journées bien tristes qui s'annoncent. J'habite près de Royan et les déchets du Grande America vont arriver sur nos superbes plages des côtes charentaises, côte sauvage, îles de Ré, d'Oléron, d'Aix, Madame. Jusqu'à quand va-t-on laisser naviguer des bateaux qui n'étaient apparemment pas en bon état (d'après les images que l'on a vues de ce bateau) ?

06h22 : "Pour ce qui est des produits chimiques qui étaient contenus dans les conteneurs de ce navire, on pense que la plupart ont brûlé puisque le feu a duré très longtemps, a eu tendance à prendre de l’ampleur. Il y a plusieurs conteneurs qui sont passés par-dessus bord avant que le navire coule, et lorsqu’il a coulé, plusieurs conteneurs se sont dispersés."

François de Rugy précise aussi que les opérations de pompage vont être difficiles compte tenu des conditions météo.

06h04 : "On peut estimer à ce jour qu’au plus tôt ces nappes de pétrole pourraient toucher le littoral français vers dimanche soir ou lundi. Il y a d’ores et déjà une nappe à la surface de la mer. C’est très probablement le fioul de propulsion, qui alimentait les moteurs de ce navire. C’est du fioul lourd donc c’est un produit qui ne s’évapore pas, qui a tendance à constituer ces nappes visqueuses à la surface de la mer, qui peut aussi se transformer en boulette de pétrole donc qui peuvent arriver sur les côtes."

Le ministre de la Transition écologique explique, sur franceinfo, qu'un pompage "d'une partie de la nappe" va être tenté,


Commentaires