DIRECT. Frappes en Syrie : Emmanuel Macron défend une intervention "légitime dans le cadre de la communauté internationale"

Politique

par Nouvel Ordre Mondial 56 Vues comments

DIRECT. Frappes en Syrie : Emmanuel Macron défend une intervention "légitime dans le cadre de la communauté internationale" Nouvel Ordre Mondial, Nouvel Ordre Mondial Actualit, Nouvel Ordre Mondial illuminati

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MACRON

20h57 : "Il y a 10 jours, le président Trump disait que les Etats-Unis ont vocation à se désengager de la Syrie. Nous l'avons convaincu qu'il est nécessaire d'y rester, au-delà de ces frappes. Nous l'avons convaincu qu'il fallait limiter ces frappes aux armes chimiques alors qu'il y a eu des emballements médiatiques par voie de tweets."

20h55 : Emmanuel Macron explique avoir parlé à Vladimir Poutine avant les frappes, mais refuse de dévoiler la teneur de leur conversation. Mais il rappelle que le président russe s'était élevé contre l'utilisation des armes chimiques dans une interview au Figaro.

20h55 : La France est le pays "le plus actif" diplomatiquement pour bâtir un après Al-Assad en Syrie, appuie Emmanuel Macron.

20h54 : Bonjour @Elodie, l'interview d'Emmanuel Macron a en effet lieu au théâtre du palais de Chaillot au Trocadéro, dans le 16e arrondissement de Paris.

20h53 : Vous savez où est tournée cette interview ? On dirait le musée sur le tracadero

20h53 : "De là où je suis, on ne peut pas se contenter de donner des leçons de morale depuis Paris", rétorque Emmanuel Macron à Edwy Plenel, qui lui faisait remarquer que le peuple syrien est absent de son discours.

20h51 : "La construction de la paix existe si vous ne laissez pas la Syrie dans la main d'un seul pouvoir, celui de Bachar Al-Assad. Nous préparons aujourd'hui une solution politique dans la durée."

20h50 : "La France, comme ses alliés, n'a pas déclaré la guerre au régime de Bachar Al-Assad. Nous avons simplement oeuvré pour que le droit international, les résolutions du Conseil de sécurité,ne restent pas lettre morte."

20h50 : Alerte néologisme : pour Emmanuel Macron, les Russes ont "impuissanté" la communauté internationale, à coup de veto à l'ONU et de double jeu sur place sur l'usage d'armes chimiques. "Je l'ai dit à Vladimir Poutine", appuie le président.

20h47 : "J'ai constamment dit depuis que je suis président de la République que nous ne pourrions pas laisser tout et n'importe quoi se faire en Syrie. Bachar Al-Assad a dit en 2013 qu'il se conformerait au droit international."

20h46 : "Intervenir [en dehors du cadre de l'ONU], c'est intervenir de manière légitime dans le cadre de la communauté internationale."

20h45 : Emmanuel Macron confirme que la décision de cette frappe a été prise dimanche dernier, ce qu'avait déjà laissé entendre Florence Parly hier.

20h44 : "Trois sites de production et de traitement d'armes chimiques ont été frappés par ces attaques", déclare le président, qui explique qu'un site a été entièrement détruit par les seuls français. "Aux dires des autorités syriennes et russes, il n'y a aucune victime, c'est exactement ce que nous voulions faire."

20h43 : "L'opération que nous avons décidé, a été parfaitement conduite, de manière remarquable comme très peu d'armées au monde peuvent le faire."

20h42 : On commence par la Syrie, et les frappes aériennes de vendredi à laquelle la France a participé.

20h40 : L'interview présidentielle, c'est parti (avec cinq minutes de retard) !

20h37 : L'interview présidentielle devrait démarrer, mais il y a encore des gens qui passent l'aspirateur sur le plateau et qui nettoient les marches au chiffon.

20h31 : Il y a une petite heure, l'arrivée du président Macron au Palais de Chaillot.

(FRANCOIS GUILLOT / AFP)

20h28 : Absolument, autour de 22h45 donc.

20h28 : Une émission spéciale pour le débrief de l’interview du président est elle prévue ce soir sur franceinfo ?

20h22 : En attendant que tombent les compositions du PSG et de Monaco, voici celle de franceinfo.fr pour cette soirée présidentielle : ma camarade Valentine Pasquesoone m'épaulera sur ce live et Thomas Baïetto vous préparera un résumé des moments marquants de la soirée.


20h05 : Tout est expliqué dans notre article sur les coulisses de cette interview :

"Vue sur la tour Eiffel, à proximité des jardins du Trocadéro, sous le Parvis des Droits de l'Homme : le cadre choisi est solennel et symbolique. Le palais de Chaillot a notamment accueilli le siège de l'ONU à partir de 1948. C'est d'ailleurs dans la grande salle du théâtre qu'a été signée, la même année, la Déclaration universelle des droits de l'homme... avant que le lieu ne redevienne un lieu de culture emblématique."

20h04 : Un rappel de l Histoire du Palais Chaillot et pourquoi un tel choix ?

20h03 : Le décor de l'interview présidentielle n'aura pas grand chose à voir avec la classe de CP de jeudi...

19h47 : Emmanuel Macron a commencé par être rare pendant sa première année de mandat, et enchaîne deux interviews en quatre jours. On vous explique pourquoi le président lance cette offensive médiatique à l'occasion du premier anniversaire de son élection.

(CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

17h47 : L'interview devrait brosser les thèmes majeurs du moment (les grèves, la SNCF, la Syrie...). Quant au choix de la chaîne, il s'agit d'une promesse qu'il avait faite et qu'il a honorée. Je vous invite à lire notre article qui répondra plus en détail à toutes vos questions.

17h44 : Bonjour franceinfo, c'est ce soir que le président Macron va parler ? Il va parler de quoi et pourquoi le président a choisi BFMTV ?

17h30 : Le directeur général de BFMTV Hervé Béroud précise au Figaro que l'interview du président de la République, ce soir, ne sera pas séquencée en chapitres comme c'était le cas pendant les débats des primaires. "On s'oriente plus vers un déroulé naturel au fil des questions."

Pour tout savoir des coulisses de l'interview présidentielle, direction notre article.


Commentaires