Des veillées de prière, à Gênes, pour les victimes

Religions

par Nouvel Ordre Mondial 44 Vues comments

« L’Église génoise pleure et prie pour ceux qui sont morts, en les confiant à l’amour de Dieu », a réagi Mgr Angelo Bagnasco, l’archevêque de Gênes, sur le site du diocèse.

Quelques heures à peine après l’effondrement du pont Morandi, catastrophe qui a endeuillé la ville de Gênes, l’église Sainte-Zita de Gênes (Italie) a ouvert ses portes pour une heure « d’adoration et de prière ». « Un autre moment de prière est également prévu à 19 h 30 dans la basilique de l’Annonciation », indique le diocèse.

Une trentaine de personnes ont été tuées mardi 14 août dans l’effondrement d’une longue portion d’un viaduc de l’autoroute A10 à Gênes, dans le nord de l’Italie, qui a précipité voitures et camions dans le vide d’une hauteur de 45 mètres.

À lire aussi : La solidité du viaduc de Gênes avait fait l’objet de multiples mises en garde

« L’Église génoise pleure et prie pour ceux qui sont morts, en les confiant à l’amour de Dieu », a réagi Mgr Angelo Bagnasco, l’archevêque de Gênes, sur le site du diocèse. « Pour cela, le mercredi 15 Août, la Solennité de l’Assomption, nous nous souviendrons dans toutes les églises du diocèse, dans des prières spécifiques, de tous ceux ont été touchés », par la catastrophe.

La communauté chrétienne solidaire

Cette tragédie fait suite, rappelle l’archevêque, à des « inondations répétées ces dernières années » et à l’effondrement des tours pilote de Molo Giano – un porte-conteneurs avait heurté la tour de contrôle du port de Gênes faisant trois morts le 7 mai 2013.

« La communauté chrétienne est solidaire des familles des victimes et proche des blessés », assure le diocèse, en remerciant les sauveteurs. « Gênes se relèvera du deuil et de la douleur de cette journée et consolidera la solidarité, le sens des responsabilités et l’engagement concret qui expriment son âme et qu’elle a déjà démontrés dans de nombreuses circonstances ».

Anne-Bénédicte Hoffner

Et aussi


Commentaires