Début des évacuations dans la Ghouta orientale

International Monde

par Nouvel Ordre Mondial 49 Vues comments

Plusieurs dizaines de civils, certains malades ou blessés et de nombreux enfants, ont pu quitter ce mardi l'enfer de la Ghouta orientale dans des bus du Croissant Rouge syrien, sous la supervision de l'ONU. Les bus sont arrivés à Damas où les réfugiés ont été accueillis par des soldats syriens. L'opération se poursuit selon les autorités syriennes.

Le dernière bastion rebelle de Syrie, aux portes de la capitale, continue de subir l'assaut meurtrier du régime de Bachar al-Assad. Des bombardements ont fait des dizaines de blessés et plusieurs morts ce mardi, selon l'OSDH. Des obus sont régulièrement tirés depuis l'enclave vers Damas.

A l'ONU, face à l'échec dramatique de la diplomatie à imposer une trêve aux belligérants, les Etats-Unis ont encore menacé lundi Damas d'utiliser la force militaire, notamment en cas d'attaque chimique contre des civils.

Réponse cinglante du chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, ce mardi :

"Si une attaque avait lieu, comme celle qu'ont mené les Etats-Unis l'an dernier contre un aéroport militaire syrien, alors les conséquences seraient très graves. Et Mme Haley (ambassadrice américaine à l'ONU ndlr) peut continuer d'utiliser le microphone du Conseil de sécurité de manière irresponsable, mais les armées américaines et russes ont des canaux de communications pour cela et elles savent très bien comment procéder".

Selon l'ONU, 400 000 habitants sont pris au piège des bombardements et des combats au sol. Un millier de personnes a besoin d'une évacuation médicale urgente. Un millier, c'est aussi le nombre de morts dans la région ces trois dernières semaines.


Commentaires