Corruption: Les pays les plus pauvres ne sont pas les plus mauvais élèves, selon Transparency International

Actualité Internationale

par Nouvel Ordre Mondial 37 Vues comments

Corruption: Les pays les plus pauvres ne sont pas les plus mauvais élèves, selon Transparency International Nouvel Ordre Mondial, Nouvel Ordre Mondial Actualit, Nouvel Ordre Mondial illuminati

Illustration de corruption — WIDMANN/TPH/SIPA

Le rapport 2017 de l’ONG Transparency sur la corruption montre que la Nouvelle-Zélande et le Danemark sont les nations les moins corrompues. Avec 8,9/10, le pays du Pacifique est passé devant l’État scandinave (8,8/10) avec qui il était pourtant ex æquo en 2016.

Autre enseignement : un faible niveau économique n’est pas forcément synonyme d’une corruption plus présente. Ainsi, le Cap Vert et le Botswana obtiennent de meilleurs scores que la Grèce ou l’Italie, note le JDD.

L’ONG indique qu’au cours des cinq dernières années, certains pays ont vu leur note progresser de façon notable : la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Royaume-Uni notamment. À l’inverse, la Syrie, le Yémen et l’Australie ont régressé.

La France (7/10, 0,1 point de plus qu’en 2016) pointe à la 23e place en 2017. Au sein de la zone « Europe et Asie Centrale », l’Hexagone occupe le 15e rang, juste derrière l’Estonie. Avec une note de 0,9/10, la Somalie est la moins bien classée des 180 nations prises en compte.

Aucun Etat n’obtient le score maximal de 10, les critères de Transparency étant particulièrement stricts. Si les pays émergents ont connu une croissance économique certaine (bien que limitée dernièrement), leurs performances en matière de corruption n’ont pas suivi le même chemin et leurs chiffres restent bas.

Ainsi, parmi les pays du BRICS, le Brésil a obtenu 3,7/10 et l’Afrique du Sud 4,3/10, des scores en baisse. Les évaluations de la Chine (4,1/10) et de l’Inde (4/10) sont en légère hausse. La Russie, elle, est 135e avec une note de 2,9/10, la même depuis 2015.


Commentaires