Corée du Nord: des milliers de dépouilles encore à rapatrier

Asie

par Nouvel Ordre Mondial 58 Vues comments

Agence France-Presse
Washington

Des milliers de dépouilles de soldats américains restent à rapatrier de Corée du Nord, 65 ans après la guerre de Corée (1950-53), un sombre héritage de ce conflit que Donald Trump et Kim Jong-un se sont engagés à liquider à l'issue de leur sommet à Singapour.

Le communiqué commun signé par le président américain et le dirigeant nord-coréen stipule en effet que «les États-Unis et la RPDC (République Populaire démocratique de Corée) s'engagent à retrouver les dépouilles des prisonniers de guerre et portés disparus au combat, y compris le rapatriement immédiat de ceux qui sont déjà identifiés».

Selon l'association d'anciens combattants Veterans of Foreign Wars (VFW), plus de 35 000 Américains ont été tués sur la péninsule coréenne pendant la guerre de Corée, qui s'est achevée sur un armistice et non un traité de paix. Parmi eux, 7700 sont encore considérés comme portés disparus, dont 5300 en Corée du Nord.

Un premier accord entre Washington et Pyongyang a permis le rapatriement de 229 lots de dépouilles entre 1990 et 2005. Mais cet accord a été suspendu lorsque les relations entre les deux pays se sont détériorées.

Dans une lettre au président américain avant le sommet, le président du VFW Keith Harman lui avait demandé à faire tout pour s'assurer que ceux qui avaient sacrifié leur vie au nom de la liberté pendant la guerre de Corée puissent finalement rentrer à la maison».

Mardi, M. Harman a salué les efforts de M. Trump pour inscrire ce passage dans la déclaration finale du sommet, mais il a souligné que «le travail pour concrétiser cette initiative ne fait que commencer».

«Sur le chemin du retour de Singapour après une visite vraiment extraordinaire (...) On va rendre les dépouilles de nos héros à leur famille», s'est pour sa part félicité M. Trump sur Twitter.


Commentaires