Construction de la première église chrétienne en territoire turc depuis 1923

Religions

par Nouvel Ordre Mondial 3 Vues comments

La construction à Istanbul d’une nouvelle église chrétienne sur le territoire de la République de Turquie, la première depuis 1923, débutera à la fin février 2019.

La construction à Istanbul d’une nouvelle église chrétienne sur le territoire de la République de Turquie, la première depuis 1923, débutera à la fin février 2019. Cet édifice de l’Eglise syro-orthodoxe est prévu dans le quartier commercial de Bakirkoy, situé dans la partie européenne d’Istanbul.

Bulent Kerimoglu, maire de Bakirkoy, l’a annoncé le 8 janvier 2019 après une réunion avec Mgr Yusuf Cetin, métropolite de l’Église syriaque orthodoxe en Turquie. Les travaux de construction devraient durer environ deux ans. La nouvelle église se trouvera dans une zone située non loin de l’aéroport international Atatürk et pourra accueillir plus de 700 fidèles.

Actuellement, 25 000 chrétiens syriaques vivent en Turquie, concentrés en majorité dans les faubourgs d’Istanbul, où ils seraient environ 17 000. Nombre d’entre eux résident dans les zones adjacentes proches de la future église.

Une communauté en pleine croissance

La construction de la nouvelle église avait déjà été annoncée en 2015 par le premier ministre de l’époque Ahmet Davutoğlu, au cours d’une réunion avec les représentants des minorités religieuses turques non musulmanes. La communauté syro-orthodoxe était alors en pleine croissance en Turquie en raison de l’arrivée de réfugiés provenant de la Syrie en guerre.

Le gouvernement turc décide la construction d’une nouvelle église à Istanbul

Au cours de ces dernières années, les autorités politiques turques ont envoyé divers signaux aux communautés chrétiennes syriaques, au point que certains observateurs et commentateurs ont pu parler de l’existence d’un « plan turc » visant à faire de la Turquie une nouvelle patrie pour les nombreux chrétiens syriaques résidant en Syrie et en Europe. Leurs ancêtres vivaient autrefois en Turquie, avant les massacres de masse des populations chrétiennes de Haute-Mésopotamie à la fin de l’Empire ottoman.

Au cours des premières années du conflit syrien, les autorités turques avaient ainsi notamment préparé à Mydiat – centre séculaire d’une enclave chrétienne syriaque dans le sud-est de la Turquie – un camp de réfugiés réservé aux chrétiens syriaques. Cette installation était en mesure d’accueillir 4 000 personnes, rapporte l’agence d’information vaticane Fides.

Pierre Sautreuil (avec cath.ch)

Et aussi


Commentaires