Comptes de campagne : "On doit être complètement clairs", affirme Daniel Fasquelle

Politique

par Nouvel Ordre Mondial 32 Vues comments

Le député LR Daniel Fasquelle a réagi jeudi sur franceinfo aux révélations sur les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon.

Deux structures dirigées par des proches de Jean-Luc Mélenchon ont-elles surfacturé leurs services pendant la campagne présidentielle ? Une enquête de la cellule investigation de Radio France montre qu’une société et une association ont réalisé d’importants profits qui ont attiré l’attention de la commission des comptes de campagne. Elle a refusé de rembourser certaines factures et n’exclut pas de signaler à la justice certains montages qui pourraient s’avérer illégaux.

Daniel Fasquelle, député LR du Pas-de-Calais et trésorier de son parti, a réagi jeudi sur franceinfo à ces révélations.

franceinfo : Quel est votre avis sur ces révélations ?

Daniel Fasquelle : Le système fonctionne puisqu'il a permis de révéler l'affaire Bygmalion et cette fois-ci, le montage mis en place par M. Mélenchon. Ce qui me désole, c'est qu'on n'a visiblement pas tiré les conséquences de ce qui s'est passé il y a cinq ans. Il y a eu l'affaire Bygamalion et je pensais que les uns et les autres en tireraient les conséquences et visiblement cela n'a pas été le cas et c'est un peu désolant. Si on veut rétablir la confiance des Français, il faut absolument que sur ces sujets-là nous soyons irréprochables.

Peut-on améliorer le contrôle des comptes de campagne ?

En tant que trésorier national des Républicains, depuis que j'ai été nommé, j'ai donné à tout journaliste qui le demandait les comptes de Les Républicains, je les ai présentés chaque année au Conseil national et la présentation et le détail des comptes sont à la disposition de tous les militants. Je reçois qui veut. Je peux justifier chaque ligne de dépense. Qu'il faille aller plus loin cela ne me dérange pas. Je pense que l'on doit être complètement clair, complètement rigoureux.

Les partis politiques manquent-ils toujours d'argent au moment de la présidentielle ?

Ce ne sont pas les partis politiques, mais les candidats. Ensuite, les partis politiques peuvent les aider dans le cadre de leur campagne. François Fillon a pu bénéficier de l'argent de la primaire et j'ai été surpris du commentaire de journalistes qui nous reprochaient quasiment de ne pas avoir mis en place un mécanisme pour récupérer une partie de l'argent de la primaire. Cet argent devait aller au candidat et à lui seul. Nous avons été sur ce sujet-là rigoureux, clairs.

Faut-il revoir le financement des partis ?

Il faut complètement revoir le financement des partis politiques, parce que tout dépend d'une seule élection : les législatives. On ne tient absolument pas compte des élections intermédiaires.


Commentaires