Colombie : les négociations de paix avec l'ELN volent en éclats

International Monde

par Nouvel Ordre Mondial 54 Vues comments

Les négociations de paix entre le gouvernement colombien et l'ELN - l'Armée de Libération Nationale - sont suspendues en raison des attaques à la bombe contre des installations pétrolières qui n'ont pas de fait victimes, le matin même de la reprise des négociations à Quito en Equateur, et quelques heures après l'expiration d'un cessez-le-feu.

"J'ai parlé avec le chef de la délégation du gouvernement à Quito Gustavo Bell afin qu'il revienne immédiatement pour évaluer le futur du processus. J'ai aussi renouvelé l'ordre ce matin à notre forces armées d'agir avec force", a réagit le président colombien Juan Manuel Santos.

Les Nations unies ont réitéré leur soutien au processus de paix et ont exprimé leur inquiétude. Leur secrétaire général Antonio Guterres a annoncé une visite en Colombie ce week-end. À New York, le vice-président colombien n'a pas fermé la porte à une reprise des négociations.

"Les prochains mois doivent être l'opportunité de faire des progrès, et de stabiliser un processus encore fragile sur une base plus durable", a déclaré Jean Arnault, le chef de la mission d'observation de l-ONU du cessez-le-feu en Colombie.

Le gouvernement colombien a pour objectif d'aboutir à une paix définitive, comme celle conclue en 2016 avec les Farc, transformées aujourd'hui en parti politique autorisé, qui présente un candidat à l'élection présidentielle de mai prochain.


Commentaires