Benoît XVI serait atteint d’une maladie paralysante, selon son frère

Religions

par Nouvel Ordre Mondial 64 Vues comments

Dans une interview accordée au magazine allemand Neue Post, Georg Ratzinger, frère de Benoît XVI, affirme que ce dernier serait atteint par une grave maladie paralysante, qui pourrait bientôt « arriver au cœur ».

Récemment, Benoît XVI écrivait, dans une note aux lecteurs du quotidien italien Il Corriere della Sera, qu’il vivait son « pèlerinage vers la Maison ». Cette affirmation avait relancé les rumeurs concernant la santé du pape émérite de 90 ans. Cette fois, c’est son propre frère, prêtre lui aussi, qui vient apporter des détails jusque-là jamais révélés sur son état de santé.

Ainsi, dans une interview publiée mardi 13 février par le magazine allemand Neue Post, spécialisé dans l’actualité des personnalités, notamment royales, Mgr Georg Ratzinger, aîné de trois ans de Benoît XVI, indique que ce dernier a de plus en plus recours au fauteuil roulant. En cause, une grave maladie neurologique paralysante. « La plus grande inquiétude, affirme-t-il, est que la paralysie pourrait finir par arriver à son cœur et alors cela pourrait se terminer rapidement ».

« Une bonne mort, au bon moment, c’est notre souhait à tous deux »

Il ajoute : « Je prie tous les jours pour que mon frère et moi ayons la grâce d’une bonne mort, au bon moment, c’est notre souhait à tous deux ».

Alors que les deux frères s’appellent quotidiennement, ils doivent se revoir le 8 avril, au Vatican, pour passer quelques jours ensemble à l’occasion de l’anniversaire de Benoît XVI, le 16, comme ils ont l’habitude de le faire. « Mais c’est dans longtemps, dit-il, et on ne sait pas ce qui peut se passer d’ici là… »

De leur côté, des observateurs allemands font remarquer que le frère du pape émérite a parfois tendance à « un peu trop parler », rappelant notamment qu’au moment de son élection au siège de Pierre, en 2005, il avait soutenu que Benoît XVI était « trop âgé et malade pour être pape ».

Le pape émérite vit depuis 2013 au monastère Mater Ecclesiae, niché au cœur des jardins du Vatican, à la suite de sa renonciation au pontificat.

Marie Malzac

Et aussi


Commentaires