Belgique. Le baron Edouard-Jean Empain est décédé

Dernières news

par Nouvel Ordre Mondial 12 Vues comments

(Photo AFP)
(Photo AFP) (AFP)
Le baron Edouard-Jean Empain, l’homme d’affaires belges dont l’enlèvement à Paris en janvier 1978 avait défrayé la chronique, est décédé mercredi matin à l’hôpital de Pontoise. Il avait 80 ans.« Ces obsèques auront le lieu le vendredi 29 juin à l’église Saint-Georges de Bouffémont (Val-d’Oise) à 10 h », a indiqué sa fille sur Facebook ce jeudi.Le baron Edouard-Jean Empain était le petit-fils du créateur d’une dynastie industrielle d’origine belge, président du groupe Empain-Schneider, qui avait été enlevé en plein jour devant son domicile à Paris le 23 janvier 1978. À l’époque, l’affaire fait grand bruit : son groupe Empain-Schneider pèse des milliards, 150 000 employés, 300 sociétés dont des fleurons comme Framatome (nucléaire), Creusot-Loire (métallurgie) ou Spie Batignolles (BTP).

Durant 63 jours, il est séquestré, torturé, enchaîné, affamé et soumis à une pression psychologique insupportable dans un petit pavillon de Savigny-sur-Orge, dans l’Essonne, en banlieue parisienne. La rançon demandée est colossale : 80 millions de francs. Les ravisseurs envoient à sa famille l’auriculaire du baron pour prouver leur détermination. Les négociations s’arrêtent, reprennent, la remise de l’argent est reportée… Après plusieurs semaines, l’exécution du prisonnier est envisagée, soumise au vote, abandonnée. Le 22 mars, rendez-vous est pris avec les ravisseurs pour la remise de rançon.Débute alors un jeu de piste qui durera deux jours et qui se transformera en course-poursuite à travers Paris. L’un des ravisseurs est tué, l’autre blessé ainsi que deux policiers. Alain Caillol, arrêté et blessé lors de la remise de rançon avortée, finit par demander à ses complices de relâcher leur otage. Le 26 mars, on trouve le baron Empain hagard, errant dans Paris, relâché par ses ravisseurs. Il avait perdu 20 kg, et l’auriculaire gauche. Il perdra son empire et changera complètement de vie.

Commentaires