Bac. Ces prénoms qui réussissent le mieux

Dernières news

par Nouvel Ordre Mondial 64 Vues comments

(Photo d’illustration François Destoc)
Comme chaque année, le sociologue Baptiste Coulmont s’est plongé dans la liste des bacheliers et s’est intéressé leurs prénoms. Son étude sur la promotion 2018 montre une nouvelle fois le lien fort entre origine sociale et familiale et la réussite au bac.En nombre absolu de bacheliers, ce sont bien sûr les prénoms les plus donnés autour de l’an 2000 qui arrivent en tête : Léa, Thomas, Camille, Manon, Hugo, Emma… qui affichent chacun plusieurs milliers de bacheliers.

Lorsque l’on se penche sur la part de mentions très bien pour chaque prénom, le classement change. Et ce sont les Garance qui emportent la palme avec 25 % de taux de mentions très bien. Mais on compte à peine 150 bachelières qui portent ce prénom. Suivent les Anna, Héloïse, Alix, Adèle, Joséphine, Eléonore et Diane qui affichent environ 20 % de mentions très bien. Uniquement des prénoms féminins, sauf Alix, prénom mixte.En 2018, comme en 2017, 20 % des 2 200 Juliette ont obtenu la mention très bien. Un taux de réussite identique alors qu’aucune des Juliette de 2017 n’a les mêmes parents que les Juliette de 2018, comme le note le sociologue… Une autre promotion, un même prénom et un même taux de mentions très bien : le lien entre un prénom, l’origine sociale qu’il représente et la réussite scolaire est ici clairement identifié.Dans les prénoms où les taux de mentions très bien est le plus faible, on trouve surtout des prénoms « masculins et de classes populaires », écrit Baptiste Coulmont. À moins de 5 % de la mention la plus élevée, on recense les Ryan, Christopher, Dylan, Amine ou Rayan.

Commentaires