Attaque apparemment islamophobe: «Grave» fusillade dans une mosquée en Nouvelle-Zélande

Actualité Internationale

par Nouvel Ordre Mondial 2 Vues comments

Attaque apparemment islamophobe: «Grave» fusillade dans une mosquée en Nouvelle-Zélande Nouvel Ordre Mondial, Nouvel Ordre Mondial Actualit, Nouvel Ordre Mondial illuminati

Nouvelle-Zélande : une attaque contre une mosquée est actuellement menée dans la ville de Christchurch, d’après les images diffusées par l’assaillant il semble s’agir d’un terroriste d’extrême droite. (Twitter/Romain Caillet)

Mise à jour 14/03/2019 à 23h26

La police néo-zélandaise demande maintenant à toutes les mosquées du pays de fermer leurs portes et conseille à tous de s’abstenir de se rendre dans une mosquée jusqu’à nouvel ordre.

à 23h18

La police néo-zélandaise, non seulement confirme qu’il y a plusieurs morts, mais évoque également la possibilité. qu’il y ait plusieurs tireurs.

à 23h17

Le commissaire de la police néo-zélandaise Mike Bush,parlant d’un événement «très sérieux et très tragique», a confirmé sur Facebook qu’il y avait plusieurs morts et qu’un suspect a été arrêté.

Des policiers armés ont été déployés dans le centre de Christchurch vendredi alors que la presse locale faisait l’état d’une fusillade dans une mosquée de cette localité de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande.

«Une situation grave et mouvante est en cours à Christchurch, avec un tireur actif», a déclaré la police dans un communiqué. «La police répond au maximum de sa capacité pour affronter la situation, mais les risques restent extrêmement élevés».

La presse néo-zélandaise fait état de multiples victimes dans une mosquée, ajoutant qu’une autre avait été évacuée.

La presse a également déclaré que des membres de l’équipe de cricket du Bangladesh était présents sur l’un des sites. Un joueur a cependant précisé que l’équipe «entière» était saine et sauve.

Le commissaire Mike Bush a déclaré que toutes les écoles de la ville avaient été bouclées en réponse à un «grave incident impliquant des armes à feu toujours en cours».

«La police appelle tous ceux qui sont présents dans le centre de Christchurch à ne pas sortir et de signaler tout comportement suspect».

Un témoin a raconté à Radio New Zealand qu’il avait entendu des coups de feu et vu quatre personnes gisant au sol, «avec du sang partout».

Aucun bilan officiel n’était disponible. Mais selon le New Zealand Herald, au moins une personne a été tuée.

Comble d’horreur, il semblerait que l’auteur de la fusillade ait streamé son crime.

*Avec AFP


Commentaires