Attaque apparemment islamophobe contre au moins deux mosquées en Nouvelle-Zélande

Actualité Internationale

par Nouvel Ordre Mondial 4 Vues comments

Nouvelle-Zélande : une attaque contre une mosquée est actuellement menée dans la ville de Christchurch, d’après les images diffusées par l’assaillant il semble s’agir d’un terroriste d’extrême droite. (Twitter/Romain Caillet)
Des policiers armés ont été déployés dans le centre de Christchurch vendredi alors que la presse locale faisait état de fusillades dans deux mosquées de cette localité de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande.

Il y a eu deux fusillades dans deux mosquées de Christchurch, l’une sur Deans Avenue et l’autre sur Linwood Avenue.

La première ministre néo-zélandaise Jacinda Adern, a déclaré pour sa part qu’au moins 10 personnes ont été tuées à la mosquée Masjid Linwood et 30 à la mosquée Masjid Al Nour lors de l’attaque terroriste, précisant que les suspects étaient toutefois inconnus des services de sécurité jusqu’ici.

En tout au moins 49 personnes ont été tuées dans ces attaques et des dizaines d’autres blessées, selon un dernier bilan.

Article le plus récent sur le sujet :

Au moins 49 morts dans les fusillades des mosquées en Nouvelle-Zélande >>

La presse locale rapportait que des membres de l’équipe de cricket du Bangladesh était présents sur l’un des sites. Un joueur a cependant précisé que l’équipe «entière» était saine et sauve.

Quatre personnes, trois hommes et une femme, ont été arrêtés et sont actuellement interrogés.

L’un des suspects arrêtés hier est un Australien qui vivait depuis peu en Nouvelle-Zélande.M

Point de presse du commissaire Mike Bush à 17h30 le 14 mars (15 mars, 1h42, heure de Montréal)

À ce stade, bien sûr, la police se refuse à spéculer sur les motivations possibles des délinquants ni des causes de cet incident.

Les écoles de Chistchurch ont été réouvertes, mais la police a maintenu sa demande à toutes les mosquées du pays de fermer leurs portes et à tous de s’abstenir de se rendre à une mosquée jusqu’à nouvel ordre.

Par ailleurs, les soldats des Fores armées no-zélandaise ont neutralisé à Christchurch plusieurs engins explosifs artisanaux qui avait été attachés à des véhicules, rapportait pour sa par le quotidien néo-zélandais New Zealand Herald.

La première ministre de Nouvelle-Zélande Jacinda Ardern, a déclaré pour sa part que son pays connaissait l’une des ses journées «les plus sombres».

«Un grand nombre des personnes touchées seront des membres de nos communautés de migrants – leur pays est maintenant la Nouvelle-Zélande – ils sont nous.», a-t-elle écrit sur son compte twitter, ajoutant que de pareils actes n’ont pas leur place en Nouvelle-Zélande.

Un témoin a raconté à Radio New Zealand qu’il avait entendu des coups de feu et vu quatre personnes gisant au sol, «avec du sang partout».

Comble d’horreur, il semblerait que l’auteur de la fusillade ait streamé son crime.

*Avec AFP


Commentaires