Assemblée. François Ruffin porte un maillot de foot et se fait rappeler à l'ordre

Dernières news

par Nouvel Ordre Mondial 9 Vues comments


Nouvel Ordre Mondial Actualit
Capture d'écran / LCP / Twitter

Nouvelle controverse vestimentaire à l'Assemblée nationale ? Après l'histoire de la cravate, voici désormais celle du maillot de football. Ce jeudi, le député La France insoumise (LFI) François Ruffin s'est présenté à la tribune avec, sur lui, le maillot du club amateur Eaucourt-sur-Somme.

"Madame la ministre, vous êtes la ministre des Sports, mais vous nous nous avez parlé que de compétitivité, de parts de marché, d'attractivité avec un raisonnement de trader", commence alors le député de la Somme. "Je voudrais vous en parler autrement, humainement", a-t-il ajouté avant d'enlever son pull dévoilant ainsi un maillot de football.

Un maillot pour évoquer la proposition de loi UDI-Agir sur les transferts de sportifs professionnels. Ce texte, co-signé par François Ruffin, propose de taxer à hauteur de 5% les transferts de sportifs. Le but d'une telle taxe est de financer le sport amateur.

"Extravagances vestimentaires"

A la fin de son intervention, le député La République en Marche (LREM) Hugues Renson - qui présidait la séance - l'a interpellé. "Monsieur Ruffin, je vous rappelle que notre Assemblée nationale a des règles. [...] Je vous rappelle que le respect qui est dû à nos débats et à notre Assemblée implique une tenue correcte, une tenue respectueuse qui soit digne des lieux comme de la mission qui nous incombe", a-t-il lancé sous les applaudissements des quelques députés présents.

"Et je vous demanderai à l'avenir de rester respectueux et de vous tenir éloigné de ses extravagances vestimentaires qui ne rendent pas hommage au travail que nous devons mener dans cet hémicycle", a ajouté Hugues Renson avant de lever la séance.

Sur Twitter, François Ruffin est revenu sur cet épisode. "Le Président de séance a qualifié ma tenue d'indigne et d'irrespectueuse. Porter le maillot des milliers d'Antoine et de Franck qui font vivre les milliers de petits clubs à travers le pays n'est ni indigne, ni irrespectueux. C'est une fierté", a-t-il indiqué.

Commentaires